Maladie de Parkinson

Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie qui affecte en premier lieu le système nerveux. Au niveau cellulaire, elle se caractérise par la destruction des cellules créatrices de dopamine, aussi appelés neurotransmetteurs (NT), conduisant à des altérations des fonctions motrices, tels que des mouvemements involontaires connus sous le nom de dyskinésie.

Les cellules productrices de dopamine se situent dans la partie réticulée de la substance noire du cerveau, qui est aussi la zone où les récepteurs de cannabinoïdes sont localisés. Les récepteurs de CBD sont associés à des effets médicaux bénéfiques sur l’organisme, comme la réduction de la dyskinésie induit par le L-DOPA, la diminution de la rigidité du corps et des mouvements physiques involontaires.

L’effet anticonvulsivant démontré par les différents essais internationaux indique que chez un pourcentage de personnes atteintes de la maladie de Parkinson, les événements sont considérablement réduits, ce qui leur permet d’avoir des améliorations de la fonction motrice et une forte réduction de la dyskinésie.

Les effets de la CDB sur la maladie de Parkinson

La réduction de la dyskinésie est l’un des effets les plus appréciés par les patients atteints de la maladie de Parkinson. Les résultats des études menées suggèrent que les cannabinoïdes pourraient offrir un certain avantage en termes d’amélioration de la fonction motrice ainsi qu’un effet neuroprotecteur.

Traitement médicamenteux du cannabis pour la maladie de Parkinson

Les traitements traditionnels de la maladie de Parkinson peuvent provoquer des effets secondaires comme la démence, la dépression et une détérioration des capacités cognitives. Cependant, des essais cliniques ont prouvé que les cannabinoïdes pouvaient être un traitement efficace contre la maladie de Parkinson, et ce, sans les effets secondaires désagréables de la médecine traditionnelle. Avec l’utilisation des CBD, la qualité de la vie de nos patients s’améliore constamment sans aucun effet psychiatrique. [1]

Des preuves scientifiques indiquent que les cannabinoïdes possèdent des vertus thérapeutiques pour certains troubles des fonctions motrices, grâce à une réduction de la dyskinésie et de quelques formes de tremblements et dystonie induites par le L-DOPA dans la maladie de parkinson. Ils [2] pourraient aussi contribuer à la diminution des tics du syndrome de Tourette et des syndromes hypocynétiques [2] comme la maladie de Parkinson.

Plusieurs études attribuent au cannabidiol un effet protecteur neuronal grâce auquel il réduit l’excitation excessive des neurones, aide à préserver les capacités cognitives et réduit la progression des dommages produits dans le système nerveux. Toutes ces propriétés font de la CDB un bon agent neuroprotecteur, sans les taux de toxicité ou le danger de surdose qui accompagnent l’utilisation prolongée des médicaments classiques.

Bibliographie sur la maladie de Parkison et l’utilisation du cannabis médicinal

] Effects of cannabidiol in the treatment of patients with Parkinson’s disease: An exploratory double-blind trial J Psychopharmacol November 2014 28:1088-1098, first published on September 18, 2014

[2] Müller-Vahl KR1, Kolbe H, Schneider U, Emrich HM. Cannabis in movement disorders Forsch Komplementarmed. 1999 Oct;6 Suppl 3:23-7.

Source : Kalapa Clinic

Cannabis thérapeutique : un malade de Parkinson témoigne

Ajouter un commentaire

Anti-spam