Syndrome de la Tourette

Syndrome tourette

 

Le Syndrome de Tourette (SP) est un trouble neuropsychiatrique qui se manifeste en général avant 18 ans, les hommes ayant plus de prédispositions à développer la maladie . Le développement de ce trouble peut être le produit de causes héréditaires (qui se manifestent généralement pendant l’enfance) ou le résultat d’autres dérangements neuro-psychiatriques ou neurologiques comme le TDAH, TOC, l’anxiété ou la dépression.

Le SP est caractérisé par des tics moteurs et phonique qui peuvent être transitoires ou chroniques. Parmi les tics les plus communs on retrouve : le clignement compulsif des yeux, la toux, des raclements de gorge, le reniflement, des mouvements faciaux et d’autres mouvements involontaires.

Le SP est caractérisé par des tics moteurs et phonique qui peuvent être transitoires ou chroniques. Parmi les tics les plus communs on retrouve : le clignement compulsif des yeux, la toux, des raclements de gorge, le reniflement, des mouvements faciaux et d’autres mouvements involontaires.

Est-ce que cela guérit le syndrome de la Tourette ?

Cette maladie est chronique et ne peut être guérie, mais n’étant cependant pas une maladie dégénérative, l’espérance de vie des personnes ne se trouve pas affectée; il est même possible que certaines personnes améliorent leur condition symptomatique (ex : des tics) au fur et à mesure que ceux ci se développent. Le traitement pour ce syndrome cherche à combattre les symptômes qui se présentent, en réduisant leur fréquence et leur intensité. Par ailleurs, les médicaments actuellement utilisés pour le traitement provoquent une série d’effets secondaires, eux-mêmes pouvant s’avérer plus contraignants que les propres symptômes de la maladie. L’usage de neuroléptiques et d’antidépresseurs peuvent causer des effets secondaires importants tels qu’une rigidité musculaire, une sécrétion de salive importante, des tremblements, un manque d’expression faciale, des mouvements lents, la fatigue, la dépression, l’anxiété, la prise de poids, des difficultés à organiser sa pensée et peuvent même dériver à d’autres troubles comme la dyskinésie tardive.

L’effet dyskinétique des cannabinoïdes permet à tous les mouvements et tics qu’une personne atteinte du syndrome de Tourette a de diminuer dans un large pourcentage.

L’action des cannabinoïdes pour soulager certains symptômes du syndrome de la Tourette

Les études sur les cannabinoïdes ont montré une grande puissance d’action en atténuant les symptomes liés aux mouvements involontaires, musculaire, métabolique, les antidépresseurs problèmes, etc..

De la même manière, d’autres essais assurent qu’il existe des preuves scientifiques indiquant que les cannabinoïdes ont une valeur thérapeutique dans certains mouvements de troubles associés, grâce à la réduction de la dyskinésie, certaines formes de tremblements et de la dystonie induite par la L-DOPA dans la maladie de Parkinson, et pourrait contribuer à la réduction des tics dans le syndrome de la Tourette et syndromes parkinsoniens hypocinétiques.

D’un autre côté, une étude pilote réalisée par le Département de Psychiatrie Clinique et Psychothérapie d’Allemagne, sur 12 adultes avec SP ont montré des améliorations significatives de tics (p=0.015), un comportement compulsif obsessionnel OCB (p=0,041), des tics moteurs complexes (p=0,015), des tics moteurs (p=0,065), des tics moteurs simples (TSSL, p=0,093), et des tics vocaux (p=0,093), cela et d’autres résultats en ont conclu que « Les résultats obtenus de cette étude pilote suggèrent qu’un traitement à dose unique avec le Delta (9)-THC est efficace et sûr dans le traitement des tics et d’OCB, dans le Syndrome de Tourette. On peut dire que les effets cliniques peuvent être causés par 11-OH-THC, puisqu’il y a eu une corrélation significative entre les améliorations de tics et la concentration maximale plasmatique de 11-OH-THC ».[2]

Bibliographie sur le syndrome de la Tourette et l’utilisation du cannabis médicinal

1] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10627163

[2] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11951146

 

Source : Kalapa Clinic

Ajouter un commentaire

Anti-spam